Catégories
Activités

Les lesbiennes en littératures : visibilité, représentations & modèles – Rencontre

Si tout va bien, ce mois de juin sera mon dernier en librairie. Cela fait maintenant 8 ans que je suis une libraire en pointillée, volante, en soutien, en remplacement, d’occasion, de salon… Sur ces 8 années je n’ai eu l’occasion d’organiser qu’une seule rencontre, il y a quelques mois à la librairie Le-Monte-en-l’air – encore un grand merci à Miléna et à ses collègues de m’avoir reçue. Il s’agissait d’une discussion en présence d’Elsa Kedadouche, éditrice aux éditions On ne compte pas pour du beurre1, et d’Isabelle Cambourakis, directrice de la collection “Sorcières” aux éditions Cambourakis2, sur les albums questionnant les normes genrées3.

Cette deuxième rencontre sera sur un tout autre sujet, même si j’ai le plaisir de réinviter Elsa Kedadouche en librairie : les lesbiennes en littérature.

Montreuil

Montreuil, Salon du Livre et de la Presse Jeunesse, un stand jeunesse qu’on ne nommera pas. Parce que la maison Payot fait partie du même groupe éditorial que la non-dite maison jeunesse, on se retrouve avec un petit coin de table avec leurs bandes dessinées :

Et, tout au long du weekend, je vois quelques adolescent-es perdu-es tourner autour de ces couvertures. Est-ce que ces livres seraient pour nous ? Sans trop les effrayer ou les brusquer je m’approche, leur demande s’ils connaissent ces bandes-dessinées puis je commence à leur en parler. Coming In, vous savez, c’est sur toute cette période où on réalise qu’on ne serait peut-être pas hétéro… Que tout le monde fantasme pas sur sa meilleure amie, que tout le monde a pas de crush sur le personnage féminin de son dessin animé préféré… Et là, étoiles dans les yeux, oui, cette bande-dessinée est pour elleux.

Ce sera la plus grosse vente du salon – vive les lesbiennes.

Même salon, mais à l’étage au-dessus, au grand marché de la petite édition. J’ai le plaisir de (re)rencontrer les éditrices d’On ne compte pas pour du beurre. Je leur reformule mon amour pour leur maison et leur catalogue, et elle me présente leurs dernières nouveautés. Parmi elles, le magnifique L’amoureuse de Simone.

Une fois le salon remballé, je prends le temps de découvrir cet album touchant sur les premiers sentiments amoureux d’enfant… Simone est amoureuse, se confie à sa tante dans l’intimité de sa maison. Et dans toutes les nuances de douceur et de violence que peuvent provoquer le sentiment amoureux, jamais le fait que cela soit une amoureuse n’est un sujet.

Entre normalisation du sentiment amoureux lesbien et représentation d’une expérience propre aux personnes sortants de l’hétérosexualité, ces deux albums donnent à voir des représentions qui n’étaient pas disponibles jusqu’ici.

Les Lilas

Depuis la fin du salon, j’ai eu l’occasion de voler dans quelques libraires4 d’Île-de-France, dont Folies d’Encre Lilas. J’ai pu travailler avec la bibliothèque de la ville sur ma liste d’albums questionnant les normes genrées5, me régaler au Petit Bonheur6 et me lier d’amitié avec les libraires et leurs client-es. Alors quand la ville des Lilas a demandé si nous souhaitions mettre en avant certains livres voire organiser nous-mêmes un événement dans le cadre du mois des fiertés7, je me suis proposée.

Elodie Font ne pouvait être des nôtres, mais une autre maman lesbienne venait tout juste de publier sa première bande-dessinée… Séverine Tales.

Au sein de la même bande-dessinée on trouve à la fois des récits propres à l’homoparentalité, et une normalisation de l’homoparentalité avec des chroniques banales (un nombre conséquent centrées sur le caca).

J’aurais donc le plaisir de recevoir et Elsa Kedadouche et Séverine Tales, deux autrices, deux mamans, deux femmes lesbiennes, à la librairie Folies d’Encres Lilas le 14 juin à 19h.

Citer cet article : Sarah Ghelam, "Les lesbiennes en littératures : visibilité, représentations & modèles – Rencontre", Genre de l'édition, publié le 31/05/2022, https://genreed.hypotheses.org/2349, consulté le 08/08/2022.
  1. Pas pour du beurre. https://www.paspourdubeurre.com/ []
  2. “Sorcières”. Cambourakis. https://www.cambourakis.com/livres/sorcieres/ []
  3. Ghelam, S. Quels albums jeunesse pour questionner les normes genrées ? Genre de l’édition. https://genreed.hypotheses.org/1880 []
  4. Les libraires volants est un service de remplacement tout à fait respectable et non une association de malfaiteurs. “Service de remplacement”. EPEC. https://www.epec.paris/service-de-remplacement []
  5. Ghelam, S. Les albums qui questionnent les normes genrées – La liste. Genre de l’édition. https://genreed.hypotheses.org/1403 []
  6. https://www.facebook.com/lepetitbonheur.leslilas/ []
  7. Les lilas. https://www.ville-leslilas.fr/ []

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search