Catégories
Billets

Je ne parle pas arabe – Biographie langagière

FLE/FLS

Pendant mes années en Sorbonne, j’ai eu l’occasion de travailler avec l’association étudiante Infléchir1 qui propose entre autres choses des cours de FLE (Français Langue Etrangère) à des personnes migrantes2. Plus sorbonnarde, mais toujours concernée par le FLE, j’ai voulu me former en suivant un SPOC3 sur le Français comme Langue de Scolarisation4 – intervenant en école élémentaire, cela m’était plus adapté.

Divisé en quatre parties – accueillir les élèves et comprendre leurs besoins, enseigner (dans) la langue de scolarisation, différencier pour mieux accompagner et valoriser le plurilinguisme des élèves – ce cours m’a permis de trouver quelques pistes pour mieux prendre en charge les élèves allophones, dont un exercice qui m’a particulièrement interpellée.

Biographie langagière

D’après le Conseil de l’Europe5 la biographie langagière6 :

débute généralement par une page ou deux dans lesquelles l’apprenant a la possibilité de présenter son bagage linguistique et culturel et réfléchir sur ce bagage, par exemple la/les langue(s) de la famille, le voisinage, etc.

PEL

Ils proposent même un document pour permettre de faire cet exercice.

Je m’appelle Sarah Ghelam.

Je suis née le 22/08/1996.

J’utilise la langue suivante pour comprendre ou m’exprimer :

  • dans ma famille : le français.
  • avec mes amis : le français.

J’ai appris ou commencé à apprendre les autres langues suivantes en dehors de l’école :

  • l’anglais.

J’ai appris ou j’apprends les langues suivantes à l’école ou dans des cours de langue :

  • le néerlandais,
  • le tchèque,
  • le latin.

L’exercice continue sur les contextes d’utilisation des langues connues. Pour des élèves allophones, la biographie langagière permet de mettre en valeur leurs connaissances. Et dans un cadre scolaire, cela permet également d’identifier le langage dans lequel l’élève a fait ses apprentissages (elle peut différer de la langue maternelle).

C’est ce que ma biographie montre également, j’ai étudié en Belgique (d’où le néerlandais et le latin), et je suis partie en Erasmus en République Tchèque (d’où l’anglais et le tchèque).

L’exercice se finit sur les objectifs d’apprentissage de l’élève : j’apprends ou j’aimerais apprendre les langues suivantes parce que, j’aimerais savoir faire les choses suivantes avec les langues que j’apprends. 

Cela m’a confrontée à ce qui est absent de ma présentation : les langues que je n’ai pas apprises. 

“Je ne parle pas arabe”

Depuis sa création, je participe au Maghreb-Orient des Livres7. Je m’y suis retrouvée complètement par hasard, j’ai demandé à un libraire si il n’avait pas besoin d’étudiant.es, et il m’a demandé d’aider son équipe à installer et tenir la librairie du Salon.

Depuis, tous les ans, je suis responsable des dédicaces. Trois jours, douze tables, quatre créneaux, à peu près 150 auteurs, autrices, illustrateurs, illustratrices et bédéastes. Il est à ma charge de remercier les intervenant.es, de leur demander de partir, de récupérer leurs livres et d’apporter ceux du prochain ou de la prochaine intervenante.

Et chaque année, on me parle en arabe. On me demande à moi – et pas à mes collègues libraires – d’où je viens.

Je réponds que je suis française – ce qui est vrai, même si la réponse est plus compliquée.

Je suis française, d’un père marocain polonais juif, et d’une mère algérienne (Touareg et Kabyle). Mon père parle hébreu, comme l’ensemble de sa famille. J’aimerais parler hébreu pour pouvoir comprendre les repas de famille. Ma mère ne parle pas arabe, mais ses parents si, ses parents immigrés et illettrés ne parlent bien que l’arabe. J’aimerais apprendre l’arabe pour mieux connaître leur histoire. 

Je suis française, j’utilise l’anglais pour mes études, et j’aimerais apprendre mes langues familiales pour mieux connaître mon histoire, mieux communiquer avec les miens. 

Et je suis en contact avec des élèves allophones qui doivent utiliser le français comme langue de scolarisation.

Et vous ? 

Je vous invite à vous prêter à cet exercice de réflexivité sur vos langues – utiles, utilisées, à utiliser.

  1. https://www.facebook.com/inflechir/ []
  2. Si vous êtes intéressé.es, n’hésitez pas à les contacter : inflechir@gmail.com. []
  3. Small Private Online Course []
  4. https://online.jobsatskillscampus.be/courses/course-v1:Uliege+CS07+S1/about []
  5. https://www.coe.int/fr/web/about-us/who-we-are []
  6. https://www.coe.int/fr/web/portfolio/the-language-biography#:~:text=La%20Biographie%20langagi%C3%A8re%20donne%20aussi,en%20dehors%20de%20celui%2Dci. []
  7. https://iremmo.org/model/maghreb-orient-des-livres-2020/maghreb-orient-des-livres-2020/ []

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.