Catégories
Activités

2023 – Clap et fin !

Depuis la création de ma newsletter je ne prends plus la peine de faire un article ici pour chaque événement, mais je souhaitais tout de même laisser une trace ici de mon année 2023.

En 2023, j’ai été invitée 5 fois à parler publiquement, et j’ai modéré 7 rencontres :

En mars, j’ai modéré une rencontre croisée entre Tiffany Cooper et Blanche Sabbah pour le Pop Women Festival avant d’aller à Bruxelles pour discuter avec la merveilleuse Lisette Lombé sur l’invitation de la non moins merveilleuse équipe des Midis de la poésie. En mai, j’ai eu le privilège d’être invitée par Instants Tissé à Nantes, puis par Stach’Fest à Bruxelles (encore ♥) avec Murielle Lo, Joanna Lorho et Mirion Malle, pour discuter représentation des personnes minorisées dans la BD. En juin il y a eu le beau programme Mois des fiertés d’On ne compte pas pour du beurre avec quatre discussions en ligne et deux rencontres en librairies. Plus récemment je suis intervenue une dernière fois en Belgique (♥), sous l’invitation d’Ilo Citoyen en compagnie de l’incroyable Laura Nsafou. J’ai clôturé cette année par une table ronde “Audio jeunesse : représentativité et nouveaux imaginaires” au CNL pour la journée Récrés sonores organisée par l’association La puce à l’oreille.

Côté événements scientifiques, alors que je n’avais fait “que” quatre communications en 2022, j’en ai fait huit1 en 2023 …

J’ai eu l’occasion d’en discuter avec d’autres personnes non blanches, mais on sous-estime la charge émotionnelle qui va avec le fait d’étudier une oppression qu’on vit, mais aussi les risques qu’on prend quand on en parle publiquement. 2023 est l’année où ça m’a le plus affectée. La très grande majorité de ces rencontres étaient magiques, d’autres m’ont mis en difficultés, certaines en danger. En avril j’ai écrit une lettre à, envoyée à une professionnelle du livre mais que j’aurais pu envoyer à de nombreuses personnes qui ont pu se permettre d’attaquer le principe même d’étudier les rapports sociaux de race.

J’ai dit tout récemment à mon éditrice (♥) : il y a les espaces où on ne nous invite pas, les espaces où on ne nous permet pas d’avoir des réflexions critiques, et les espaces qui accueillent et nourrissent ces réflexions critiques.

En 2024, je nous souhaite de mieux discerner la nature des espaces dans lesquels nous serions amené-es à nous rendre vulnérables. Il ne s’agit pas d’arrêter de lutter pour avoir une place là où on ne nous en donne pas. Il ne s’agit pas de n’aller qu’à la rencontre de personnes déjà convaincues. Mais de choisir d’y aller en connaissance de cause, armée, préparée, pour se préserver.

Merci à toutes les personnes avec qui j’ai travaillé cette année, merci, merci, merci.



Citer ce billet
Sarah Ghelam (2023, 2 décembre). 2023 – Clap et fin ! Genre de l'édition. Consulté le 25 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/oz3v

  1. Colloque, « Transmissions brisées », du 28 au 29 septembre, Université Rennes 2, « Du côté des petites filles oubliées ».

    Colloque, “Reclaiming Spaces: Spatiality and the (Re)occupation of Spaces in the French and Francophone World”, du 7 au 8 septembre 2023, Association for the Study of Modern and Contemporary France (ASMCF), « Les hétérotopies féministes et lesbiennes dans les albums jeunesse d’Adela Turin ».

    Colloque, “Identifying the Addressee of Contemporary Literature for Children and Young Adults: border crossings towards a mixed readership”, du 8 au 10 juin 2023, the Baia Mare University (Roumanie), “Are they lesbian? Reception of the first picture book with a lesbian relationship between children in France”.

    Colloque, « L’illustration dans la littérature de jeunesse des pays francophones », du 1er au 3 juin 2023, Hammamet (Tunisie), « Des illustrations trop caricaturales. Les processus d’(in)validation de la production éditoriale d’albums de jeunesse avec des personnages enfantins non blancs en France ».

    Colloque, “Who Do We Think We Are?: Race, Ethnicity and Representation in Irish Children’s & YA Literature & Culture”, 21 et 28 avril 2023, Trinity College Dublin (Irlande), “Free to Be Me: Non-white Characters in Irish and French Recommended Reading Guides”.

    Tables Rondes, « Le racisme dans le champ universitaire », 2023, « Exclusion de personnes et de savoirs ».

    Séminaire, « Groupe de Réflexion autour des Savoirs Situés », 2023, « L’université peut-elle être un espace de lutte politique ? ».

    Atelier doctoral, « Les Terrains du Genre », 2022-2023. « C’est en tant que : la posture de concerné•e dans les recherches lesbiennes ». []

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search